ATELIERS ADDICTIONS

Nos ateliers addictions ont pour but d'informer sur la dépendance à un produit.

Avant d’être dépendant, l’utilisateur est passé par différents stades (usage et abus) sur lesquels la prévention est très efficace.

L'alcool est la première des substances addictives qui interfère en termes de sécurité routière. Les médicaments psychotropes et les drogues (cannabis) viennent ensuite.

En effet, la consommation d’alcool, de drogues ou de médicaments diminue la vigilance et les réflexes et sont néfastes sur la route.

Elles modifient également les capacités de raisonnement, le champ visuel et la perception du risque.

Cette consommation, même occasionnelle, peut être à l’origine d’accidents du travail, d’accidents de trajet, d’autres risques (harcèlement, violence, stress…) et/ou de mauvaises décisions.

Les addictions constituent un danger pour le conducteur, le travailleur, ses collègues et les tiers (clients de l’entreprise ou de la collectivité, usagers de la route, famille…) L’expertise de l’Inserm consacrée à l’alcool en 2003 rapporte que 10 à 20 % des accidents du travail seraient dûs directement à l’alcool, la plupart d’entre eux survenant chez des personnes non dépendantes. L’étude SAM (Stupéfiants et Accidents Mortels) publiée par l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies en 2011, montre que lors de la conduite d’un véhicule sous l’influence d’alcool (y compris avec une alcoolémie inférieure à 0,5 g par litre), le risque d’être responsable d’un accident routier mortel est multiplié par 8,5 par rapport à un conducteur n’en ayant pas consommé. Dans le cas d’une conduite sous l’influence de cannabis, ce risque est multiplié par 1,8 ! D’autre part, l’étude CESIR-A signale que la consommation de médicaments comportant un pictogramme de danger orange (niveau 2) ou rouge (niveau 3) est impliquée dans 3,3 % des accidents routiers (mortels ou non).

Ces ateliers, sans stigmatiser et avec une approche pragmatique permettent par différents moyens ludique et participatif de sensibiliser les participants aux dangers liés à la conduite avec la consommation de psychotropes ou de distracteurs.

 

OBJECTIFS

 

– Découvrir les effets néfastes des addictions sur le corps humain et sur le comportement.

– Prendre conscience du danger et des risques que représentent la consommation de drogues, d’alcool, de médicaments et la fatigue sur la conduite.

– Sensibiliser à ces dangers et changer les comportements, échanger pour favoriser le dialogue.

– Pour les entreprises et les collectivités, sensibiliser les collaborateurs sur les dangers de l’alcool, des stupéfiants, du Smartphone et de la fatigue sur la conduite. Prendre conscience de la responsabilité civile et pénale en cas d’accident.

  • Public / Durée

  • Programme

  • Moyens

  • Pré-requis

Tous public >14 ans.

Durée des ateliers
Niveau 1 : 10 à 20 minutes pour 5 à 6 personnes.
Niveau 2 : 5 à 20 minutes pour 10 à 20 personnes.
Niveau 3 : 1 heure.

Atelier niveau 1 : Parcours alcool
En présence d’un animateur, un parcours est à effectuer avec le port de lunettes simulant un taux d’alcoolémie de 0.8 et 1.5 gr par litre.

Atelier niveau 2 : Alcool/Stupéfiants/Médicaments
Animation ludique avec 2 animateurs avec l’aide d’une mallette d'animation et d’un logiciel simulateur d’alcoolémie, démonstration de la méconnaissance des quantités d’alcool consommées et de la durée des effets sur l’organisme.

Atelier niveau 3 : Idem au niveau 2 avec conférence participative en présence d’un addictologue sur les sujets de l’addiction à l’alcool, aux stupéfiants et aux distracteurs (smartphone, GPS…).

Atelier niveau 1 : Parcours alcool
Parcours avec port de lunettes simulant un taux d’alcoolémie de 0,8 ou 1,5 gr.
Roll-up spécifiques sur la thématique, documentation et éthylotest électronique.

Atelier niveau 2 : Alcool/Stupéfiants/Médicaments
Animation ludique et participative de 15 minutes avec 2 animateurs.
Mallette d'animation (simulation de contenance)
Ordinateur avec un logiciel simulateur d’alcoolémie.

Atelier niveau 3 : Idem au niveau 2 avec conférence participative en présence d’un addictologue et d’un animateur.
Capacité en fonction des salles ou auditorium mises à disposition.

Atelier niveau 1 : salle au calme, 1 table et 2 chaises, 220V.
En cas d'animation en public elle peut être faite dans un lieu de passage fréquenté.

Atelier niveau 2 : salle au calme, 1 table et 2 chaises, 220V.

Atelier niveau 3 : salle de conférence ou auditorium équipée multimédia.